L’Équipe autour du projet

L’équipe pédagogique de l’Imaginarium est composée d’au moins 2 facilitateurs présents auprès des enfants.
Les membres de l’équipe du projet vont également se relayer bénévolement pour :
  • accompagner les repas
  • l’accueil périscolaire
  • s’occuper du ménage des locaux
  • remplacer, au besoin, les faciliateurs absents

 

Marie
34 ans
Artiste Chorégraphique
Professeur de danse et de yoga, intervenante artistique en milieu scolaire, extraordinaire et carcéral.

J’ai porté intérêt aux différentes pédagogies alternatives pendant ma formation au diplôme d’état de professeur, en creusant la notion de motricité libre chez le jeune enfant.
L’année suivante j’ai continué mes recherches en commençant à être artiste intervenante en milieu scolaire classique, que j’observe maintenant de l’intérieur, et de manière singulière, depuis plus de dix ans.
Aujourd’hui devenue maman, il me tient à cœur de concrétiser mes réflexions. Pour cela je souhaite offrir à mon enfant et à ceux qui le désirent une école dans laquelle ils évolueront au milieu d’autres de tous les âges dans un climat bienveillant, où leur enthousiasme naturel et leur créativité seront préservées, leur autonomie favorisée, leur rythme et leurs états émotionnels respectés.
J’aspire à un lieu dans lequel les enfants seront accompagnés sans préjugés et sans domination adulte, sans contrainte de programmes standardisés, où seront favorisées l’entraide et la coopération; loin de la culture du résultat.Je suis aujourd’hui convaincue de la nécessité de repenser les relations entre les êtres, et l’école me semble en être un des berceaux.
C’est pourquoi je suis fière de participer à la création de l’Imaginarium.

 


Sabrina
28 ans
Éducatrice spécialisée

Sensible aux différentes pédagogies alternatives existantes, ma formation d’éducatrice m’a permise de les étudier et de pouvoir m’y intéresser de plus près.
Par cette formation j’ai pu vivre une immersion de 6 mois dans un milieu scolaire ordinaire au Québec.
C’est là-bas que j’ai pu y découvrir le respect de l’enfant dans la « dimension scolaire »; ce respect naturel dont je rêve tant pour mes enfants.

Une fois maman, j’ai réalisé que je ne pouvais plus faire l’impasse sur mon désir de trouver un lieu qui réponde à nos aspirations familiales, un lieu où mes garçons pourront s’épanouir librement dans le respect de leurs besoins, leurs affinités mais aussi de leurs possibles difficultés.
C’est donc tout naturellement, après avoir rêvé devant le film « Être et devenir » que j’ai intégré le projet d’ouverture de l’imaginarium.

 

Éloïse
31 ans
Éducatrice Montessori

Maman en pleine reconversion personnelle et professionnelle grâce à mes enfants qui m’ont aidée à me révéler et qui me font grandir un peu plus chaque jour.
J’ai découvert la pédagogie Montessori il y a 6 ans, mais le gros déclic a eu lieu à la naissance de ma fille il y a 3 ans.
Depuis je me forme très activement à cette approche qui s’ancre plutôt dans une philosophie de vie globale ; et qui au fil de mes lectures, de mes rencontres et de mon intuition, s’impose tout simplement comme une évidence.

Et avant tout ça j’ai fait 2 ans de fac d’anglais, puis sur une formation professionnelle qualifiante d’assistante administrative et commerciale, quatre ans de travail en grosse entreprise, puis mon entreprise avec mon conjoint que nous avons fermé pour que je me focalise sur ma véritable vocation : l’éducation des enfants, les hommes de demain ! 😉

 

Malika
35 ans
Sophro-Relaxologue

Je suis sophro- relaxologue avec une spécialisation maternité et enfance, formatrice dans une fédération de fitness, prof de fitness et maman d’un petit Tao de 2 ans.
J’ai également été comédienne et prof de théâtre.

C’est à la naissance de mon fils que j’ai commencé à m’intéresser à une autre manière d’accompagner , d’écouter l’enfant et j’ai découvert une mine d’or , un potentiel incroyable autour des capacités des enfants, de leur manière d’appréhender le monde, les apprentissages. C’est dans cette démarche que j’ai intégré le projet imaginarium qui a été une évidence pour moi, je souhaite accompagner l’enfant à se découvrir , à s’ouvrir au monde en ayant confiance en ses capacités et donc trouver une voie qui sera juste pour lui , dans laquelle il pourra s’épanouir , être en accord avec ses goûts, ses idées et je suis persuadée que nous pourrons de cette manière contribuer à amener plus de stabilité, de perceptions d’avenir épanouissant à notre société. Ce sont après tout nos enfants qui créent le monde de demain.

 

Agathe
31 ans
Photographe // Graphiste

Lorsque notre fils a rejoint la famille, ma vision du monde et de l’enfance a véritablement été chamboulée.
Je n’avais pas envie de faire « comme on a toujours fait », je voulais chercher toutes les alternatives et choisir celles qui raisonnaient, pour nous trois.
C’est ainsi que j’ai découvert la pédagogie Montessori.

Après beaucoup de recherches et de lectures, bien vite est arrivée l’idée de création d’une micro-crèche proposant cette approche.
Mais de mois en mois, rencontre après rencontre, je découvre le principe d’unschooling et les apprentissages autonomes.
Dubitative au début, je me familiarise avec le concept, et c’est avec le film « Être et Devenir » que la question ne se pose plus.

Je quitte mon emploi pour continuer mes activités en freelance et me concentrer sur le projet qui se dessine, pas à pas : Nous ouvrirons une école démocratique avec un espace Montessori pour les plus jeunes.

Mon rôle est de concrétiser ce projet et en assurer sa continuité voire le developper en proposant des activités complémentaires.

 


Laure
33 ans
Enseignante

Après une expérience de 7 ans en tant que chef de projet en collectivité territoriale et chez un bailleur social, je me suis réorientée professionnellement à l’arrivée de mon 1er enfant. Je suis aujourd’hui enseignante en maternelle et en primaire. L’important dans mon métier, c’est que mes élèves soient heureux de venir, qu’ils soient acteurs de leurs apprentissages, valorisés et respectés.

J’ai le souhait de rester dans ma petite école privée rurale que j’adore, mais je me suis engagée dans le projet de l’imaginarium, il y a quelques mois pour un enrichissement personnel et professionnel et apporter mon expérience de l’enseignement et du montage de projet. J’ai découvert des personnes très ouvertes, j’aime beaucoup la bienveillance et le partage qui anime cette équipe projet. Ce challenge est incroyable et tellement enrichissant.

Dans la vie, tout est possible, il faut juste y croire et persévérer.

 

Guillaume
33 ans
Ostéopathe

L’arrivée de mon fils a bousculé mes idées reçues sur l’éducation. L’écoute et l’empathie ont rapidement pris l’avantage sur mes pulsions autoritaires.
J’avais déjà un pied dedans à travers mes jeunes patients, mais ai dû m’y mettre jour et nuit tant il aimait pleurer à tue tête les premiers mois de sa vie.

Mes interrogations m’ont amené vers les neurosciences, les philosophies autour de l’enfant, de l’humain.
Puis en est vite venu le sujet de l’école, existe t’il sur Reims un endroit s’alignant sur ces valeurs autour de l’enfant ?
L’Imaginarium venait d’annoncer ses projets futurs et avait poussé la réflexion encore plus loin :
« Une école où on fait ce qu’on veut, qu’est ce que c’est que cette histoire farfelue? ».
C’est ce qui me vient dans un premier temps, parce que je ne connais pas, que je n’ai pas vécu ça, mais ça avait pourtant du sens.

L’homme est talentueux dans ce qu’il fait avec plaisir, l’Imaginarium permettra aux enfants cet épanouissement.
Ce pourquoi j’ai souhaité participer à son éclosion.