« Mon enfant a des difficultés en lecture ou refuse de lire, que faire ? »

Lorsque l’on parle d’apprentissages autonomes, on entend souvent : « Si mon enfant ne veut pas lire, que dois-je faire ? ».
Cette question traduit certainement une inquiétude légitime que l’on ressent quant au développement de l’enfant et son appartenance au groupe. La première chose qu’il est possible de faire est d’accueillir avec bienveillance cette inquiétude ; se dire : « ok, je ressens vraiment le besoin de contribuer au développement de mon enfant ; qu’il se sente en sécurité et bien intégré en société ». Ensuite, se poser la question : « comment faire pour que mon enfant se sente en sécurité et accepté par son entourage ? ». Si l’on ramène cette question au présent, la réponse est entre vos mains. Pour que votre enfant se développe, il a besoin de se sentir accueilli dans ce qu’il est au moment présent et que l’on respecte ses aspirations. Votre enfant ne lit jamais aussi bien que lorsqu’il est poussé par son propre élan d’apprendre la lecture. Votre enfant est, comme chaque individu, le seul à connaître ses besoins du moment. Il est donc le plus à même d’établir son propre chemin, qui sera forcément le meilleur pour nourrir ses besoins d’épanouissement et d’accomplissement. Il est nécessaire pour la survie des enfants d’apprendre et ils n’ont pas besoin de nous pour le faire. Notre seul rôle est de leur ouvrir des portes dès lors qu’ils nous en font la demande. Il existe autant de meilleures méthodes pour apprendre à lire que d’individus. Attendre d’un enfant qu’il lise une heure par jour assis sur une chaise est voué à l’échec. Le mimétisme est un instinct naturel chez toutes les espèces. Votre enfant est un individu extrêmement connecté qui reproduit précisément ce qui l’entoure. S’il est entouré d’une forte énergie de stress, il matérialisera, sur le moment ou à posteriori, cette énergie à travers le cri, le pleur ou l’agitation. S’il vous observe régulièrement lire tout en ayant facilement accès à des lettres et des mots sur différents supports adaptés tels que les livres, les magazines, les jeux ou les écrans, il ressentira naturellement le besoin d’apprendre à lire le moment venu. Auquel cas, il est probable qu’il vous sollicite et vous pourrez alors intervenir en partageant vos connaissances sur la lecture ou mettre votre enfant en contact avec une personne compétente en ce domaine.
Est-ce que je dois obliger mon enfant à lire ?
Clairement, non. Si vous ressentez le désir d’obliger votre enfant à lire, peut être est-il nécessaire d’accueillir vos propres peurs concernant l’apprentissage de la lecture qui sont souvent liées à des croyances telles que : « si on ne sait pas lire à 12 ans, on ne saura jamais lire » ou « il est impossible pour mon enfant de savoir lire si on ne lui apprend pas l’alphabet ». Ces croyances sont encrées en nous depuis notre enfance ; il est donc nécessaire de les identifier afin de pouvoir lâcher prise et atténuer la pression mise sur votre enfant. Les résultats d’une étude faite sur les élèves de l’école Sudbury ont démontré que les enfants qui apprenaient la lecture après 10 ans devenaient le plus souvent des adultes intellectuels et passionnés par les mots, alors que les enfants qui avaient appris à lire à l’âge de 3 ans percevaient plutôt la lecture comme un moyen de communication.
Comment faire si je n’arrive pas à lâcher prise ?
L’expression « lâcher prise » signifie : se détacher du désir de maîtrise. Posez-vous la question : qu’est-ce que je désire maîtriser ? Si la réponse attend un résultat venant de l’extérieur comme l’apprentissage de la lecture pour votre enfant, vous êtes certainement dans une impasse. Il est impossible d’avoir une emprise sur autrui autrement qu’à travers la peur ou la récompense et les résultats qui s’en suivent s’avèrent bien souvent médiocres. La méthode la plus pertinente pour contribuer à l’évolution de son enfant est de ne rien attendre de lui, d’être à son écoute, de répondre à ses besoins et de développer soi-même ses propres connaissances et savoir-faire. Si toutefois, vous restez tétanisé-e à l’idée que votre enfant ne sache jamais lire, il serait peut-être intéressant de vous pencher sur votre propre rapport à la lecture et sur la façon dont on vous l’a enseignée. L’apprentissage de la lecture a peut-être été pour vous ou pour votre entourage, une épreuve douloureuse ou stressante. On apprend plus souvent à déchiffrer qu’à réellement lire. Dans ce contexte, la sensibilité aux lettres, aux mots, aux phrases nécessaire au développement de l’imagination à travers la lecture est bien souvent délaissée.
Si vous souhaitez aider votre enfant à lire, il est primordial de lui laisser le temps de ressentir par lui-même le désir d’apprendre la lecture et de vous-même prendre le temps de lire en sa présence. Il vous sollicitera (vous ou quelqu’un d’autre) le moment venu…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s